top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursola

Sur la victimisation

Un adulte pris au piège de la victimisation ne peut pas s'en sortir car ce processus le prive de sa puissance et du pouvoir réel qu'il a sur sa vie d'adulte.

Or, chacun de nous porte en soi pourtant une vraie victime qu'il s'agit là pour le coup de reconnaitre: son propre enfant intérieur dont nous avons la responsabilité exclusive et qui attend toujours qu'un adulte lui apporte ce dont il a manqué.

Aucune guérison n'est possible tant que nous n'accueillons pas cette part de nous blessée, cette part sensible, vulnérable qui a automatiquement été victime les premières années de sa vie- car oui, même lorsque l'enfance a été bien vécue, tout enfant éduqué dans une société patriarcale est toujours blessé et en manque d'amour et de vérité -

Cet enfant intérieur renferme à a fois notre puissance et notre vulnérabilité. Tant que nous ne recréons pas de lien avec cette partie fine de notre être, nous restons privé de notre puissance et de notre liberté et prisonniers de mécanismes tel que l'auto-sabotage, les dossiers de preuves, les relations malsaines, le manque d'estime de soi, un sentiment d'insécurité qui nous rend soumis et obéissant, qui nous rend parfois aussi malade de façon chronique et qui nous laisse dans l'interrogation...

C'est cet enfant qui a besoin d'être réparé, pas l'adulte en nous...

Cet enfant qui n'a peut-être pas manqué de nourriture, de confort, d'éducation, de famille et d'un toit sur la tête, mais qui a manqué d'attention, de reconnaissance, de repères, de joie, d'enfance même parfois, et d'amour presque toujours...

Quelques précisions importantes à ce sujet: reconnaitre l'enfant victime en nous ne fait pas nécessairement de nos parents des bourreaux car dans notre culture patriarcale, nous sommes tous des victimes puisque le bourreau n'est que le système de croyances et de comportements qui se perpétue transmis d'une génération à l'autre depuis des centaines d'années.

Autre point important: guérir notre enfant intérieur ne consiste pas à aller farfouiller dans notre passé en quête d'événements traumatiques et douloureux, c'est un travail qui ne peut s'effectuer que depuis l'adulte en nous ici et maintenant. C'est une posture intérieure à adopter pour permettre à l'adulte de développer plus de sécurité et de sérénité afin de retrouver puissance et liberté tout en devenant à son tour un bon parent pour lui-même et pour ses enfants.

Quand récréer du lien avec cette partie-là de notre être transforme positivement notre existence: Guérir est possible à tout âge! découvrez les stages que j'ai mis en place à Vézelay en présentiel en 4 modules dès le 30 juin prochain.

Et pour celles et ceux que ce sujet intéresse, rdv le 5 mai prochain en ligne via zoom pour un échange sur les sujets du livre de Bethany Webster "Etre une mère pour soi-même, devenir une femme libre et puissante" présenté par Fabrice Midal aux Editions Robert LAFFONT (toutes les infos sur ce site web)


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page